Le Château des Fées de Moncy Notre Dame.

  • Le Château des fées est situé à Montcy Notre Dame. Au premier plan des reste de remparts, et sur le pic de schiste la base du château.
  • Le château des fées est situé à Montcy-Notre-Dame est entouré de deux ruisseaux qui se jettent dans la Meuse à ses pieds, le SOIRU qui prend sa source dans la YAMME et le WARME ou Ruisseau de la Culbute qui prend sa source dans les bois du Boursier.
  • Le château des fées est situé à Montcy-Notre-Dame est entouré de deux ruisseaux qui se jettent dans la Meuse à ses pieds, le SOIRU qui prend sa source dans la YAMME et le WARME ou Ruisseau de la Culbute qui prend sa source dans les bois du Boursier. De petits locaux annexes s'appuyaient en outre sur le mur d'enceinte.
  • C'est sur une motte rocheuse, entourée d'un double fossé que fut construit un solide donjon rectangulaire en pierre; ses fondations entaillant profondément la roche, ont été creusées à l'emplacement d'un bâtiment primitif en matériaux périssables et dont il ne reste plus que l'empreinte des trous de poteau.
  • Site du chateau des fées. Evolution chronologique du bâti du Château des Fées à Montcy-notre-Dame.
  • Pour atteindre le Château des Fées un chemin de Croix accompagne le promeneur.
  • e château des Fées devait être la résidence fortifiée d'un personnage important. En effet il s'agit d'une construction en pierres à une époque où la plupart des fortifications sont en bois. On a même retrouvé des plombs de vitres, verrerie, bronze outillage en os et une grande quantité d'ossements de gibiers, ce qui montre que les repas étaient copieux en viande.
  • Les murs du donjon ont été abattus puis recouverts d'une motte. Les nombreux carreaux d'arbalète et pointes de flèches retrouvés dans la couche d'incendie témoignent de la violence des attaques en ces temps là.
  • Les fouilles ont permis de déterminer les étapes de l'histoire de ce château. Un premier édifice en bois rectangulaire est d'abord érigé sur la roche, une grande tour rectangulaire lui succède, elle présente des profondes tranchées de fondation taillées dans le rocher, d'autres constructions s'ajoutent à l'est et à l'ouest. La destruction complète par le feu est datée par deux deniers d'argent et obole du début du XIè siècle.
  • le Château des Fées domine de ses ruines actuelles la Meuse et Montcy-Saint-Pierre.
  • Ont été creusées à l'emplacement d'un bâtiment primitif en matériaux périssables et dont il ne reste plus que l'empreinte des trous de poteau. De petits locaux annexes s'appuyaient en outre sur le mur d'enceinte.
  • La maçonnerie primitive était en arrêtes de poisson.
  • On peut dater la première construction du Château des Fées en l'an 870, date du traité de MEERSEN. On sait que la Meuse formait la limite de la France d'alors avec l'empire. De nombreux forts assuraient la sécurité, dont celui-ci.
  • Dans d'autres manuscrits il est fait allusion au Château d'ORIDON "Une tour bien haute au sommet d'un piton dans la forêt d'Ardenne". En suivant la description, on peut supposer que ce Château d'Oridon s'identifie au Château du Waridon. La consonnance étant la même.
  • Le Château des Fées domine de ses ruines actuelles la Meuse et Montcy-Saint-Pierre.